Vous aimerez
  • Emporter maillots de bain et chaussures de marche pour une découverte 100% authentique
  • Athènes dans les pas d'un local et randonnée guidée dans les Météores : c'est prévu
  • Vous poser sur les plages préservées du Pélion, contempler la montagne en faisant la planche
  • Des adresses bien senties, du pied de l’Acropole à celui du mont Pélion, GPS et conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Grèce 022 519 12 10

Grèce centrale

Les Chinois ont cinq points cardinaux et ils ont bien raison. Nous n’en avons que quatre et, du coup, le centre est pour nous une zone floue. Qu’y a-t-il au centre ? Bien souvent, on n’en sait trop rien… C’est donc à explorer. En Grèce, le centre mérite le détour, si l’on peut s’exprimer ainsi. On y trouve des côtes et des ports délicieux, comme Naupacte, Parga, le pied marin du Pélion. Et des montagnes : le Pinde, où sont le parc national Vikos Aoos, dont on visite le profond canyon du Voïdomatis, et les beaux villages de Zagori ; le Pélion encore ; les pitons détritiques des Météores avec leurs célèbres monastères volants (une randonnée avec un guide francophone est d’ores et déjà inscrite au programme)… Il y a aussi des villes historiques, telle Ioannina, qui
abrita les Lumières grecques. On verra tout cela, avec ce qu’il faut de haltes balnéaires (Parga, les plages du Pélion), de fresques orthodoxes, de mosquées ottomanes et de places ombragées par de grands platanes.
La Grèce centrale est encore pleine d’authenticité et de saveur, elle résiste à toutes les normalisations. Elle a moins que d’autres parties du pays les honneurs des manuels et des magazines, mais s’en plaindra-t-on ? Non. On se la réserve, on en fait sa Grèce d’élection et de bonheur.

Votre voyage

Une halte à Athènes, et une rencontre avec un local francophone pour une belle introduction au voyage, puis direction le centre, donc. La voiture de location vous permet de parcourir à votre rythme les paysages panoramiques de la Grèce centrale. Des petits ports d’Etolie-Acarnanie aux montagnes de Thessalie, les contrastes relancent sans cesse l’intérêt du voyage. Les hôtels sélectionnés à votre attention réussissent toujours un bel équilibre entre tradition et modernité. Derrière les murs néoclassiques, ottomans, modernistes, le confort et le service que le voyageur du XXIème siècle est en droit d’attendre. Et dans les réalisations contemporaines, l’esprit d’une civilisation qui fut dès l’origine innovatrice. On découvre, chemin faisant, que la cuisine grecque est beaucoup plus savoureuse et inventive que ce qu’en donnent à penser les entrepreneurs de tourisme hâtif et les diététiciens. Quelque chose de solide et généreux, qui n’est pas cependant un attentat contre la santé !

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Athènes

Transfert et installation à l’hôtel, au pied de l’Acropole. Petit établissement BCBG, tout en tons crème et en bon goût. Les chambres ont un côté boudoir. Une esthétique charmante règne partout. De la terrasse du restaurant, jolie vue sur le Parthénon. On mange donc l’agréable cuisine gréco-italienne de la maison sous l’égide d’Athéna.
Déjà prévu - L'après-midi en compagnie d'un local francophone. Au programme, flâneries dans la ville pour partager une petite tranche de vie, échanger sur la vie quotidienne d'une famille en Grèce et recueillir une mine de conseils pour la suite du voyage. Rencontre sans chichi, promenade relax et surtout, on ne prévoit rien à l’avance, on improvise la balade en fonction des goûts de chacun.

JOUR 2

Athènes - Naupacte

Prise en charge de la voiture de location et route pour Naupacte. Installation pour 2 nuits dans une bonbonnière romantique. La décoration est exquise ; dans les chambres, une literie immaculée, des voilages, de la toile imprimée, des broderies, des rubans… Du bois ciré, peint, du marbre… C’est un peu l’hôtel des Petites filles modèles. Les messieurs ont leur place dans ce petit monde fluide et harmonieux, à conditions de ne s’y pas conduire en goujats.

JOUR 3

Naupacte

A voir - Le port et la forteresse vénitienne sont les principaux monuments de la ville. On les visite avec intérêt, puis on va s’installer à la terrasse d’un café du premier. On regarde ce petit bassin tranquille et on pense à la guerre du Péloponnèse : un peu au large les galères athéniennes détruisent la flotte de Corinthe (429) ; en 1477, la ville soutient un siège turc de quatre mois, elle est prise par le sultan Bajazet le Juste vingt ans plus tard ; le 7 octobre 1571, la flotte de la Sainte Ligue affronte au large de Lépante (nom que des croisés italiens ont donné à Naupacte) celle de la Sublime Porte : après une journée de castagne au cours de laquelle les fantassins espagnols embarqués se distinguent, l’élan conquérant des Turcs est brisé, c’est l’un des tournants de l’histoire européenne. Ce port de poche où vont et viennent tranquillement les bateaux de plaisance en a vu de vertes et de pas mûres…

JOUR 4

Naupacte - Parga

Route pour Parga. Installation pour 2 nuits au bord de l’une des plus jolies plages du coin. Les bungalows sont disséminés sur des pelouses piquées de vieux oliviers. Au bout du parc, une jolie tranche de sable doré, les transats alignés comme à la parade, face à la mer. C’est bleu et transparent, encadré de belle végétation. Pour les repas, un grand deck de bois clair où le personnel va et vient livrant à point la pêche du jour. Et si quelque raison empêchait que l’on profite du sel et de l’iode, deux piscines sont à la disposition des hôtes.

JOUR 5

Parga

A voir - Il est fort possible que vous n’ayez pas la moindre envie de quitter la plage. Si toutefois des fourmis vous venaient aux jambes, sachez de Parga est un village de pêcheurs épatant, dont les petites rues, les cafés et les tavernes bruissent des mille riens qui font la vie avec des tongs. Signalons néanmoins à ceux qui ne voyagent pas futile, que Parga a une histoire mouvementée et que le château vénitien qui le domine est la dernière version (XVIe siècle) d’une forteresse plusieurs fois bâtie et détruite.

JOUR 6

Parga - Ioannina

Route pour Ioannina. Installation pour 2 nuits dans un établissement du centre, dont une récente rénovation a ranimé la vocation de modernité (dans les années trente, il fut le premier hôtel de la ville à disposer de l’eau courante et du chauffage central). La décoration a opté pour la ligne claire. Le bistro-restaurant du rez-de-chaussée ouvre sur la rue par de grandes baies, on y sert des spécialités régionales fort bien réalisées.

JOUR 7

Ioannina

A voir - Etablie sur la rive occidentale du lac Pamvotida, Ioannina doit sa douceur de vivre à cette grande nappe d’eau paisible. D’après Procope de Césarée, elle aurait été fondée au VIe siècle. De nombreuses boutiques sont installées dans les ruelles de la vieille ville. On peut y acheter une feta renommée. Dans la forteresse, la mosquée Fethiye (XVe et XVIIIe siècles), avec la tombe d’Ali Pacha (1750-1822), légendaire gouverneur de l’Epire sous l’empire ottoman, dont Alexandre Dumas romance la mort dans Le comte de Monte-Cristo ; la mosquée Aslan Pacha (XVIIe siècle), qui abrite le musée ethnographique ; la synagogue… « L’île » du lac est elle un lieu de promenade et de détente très prisé. Au sud de Ioannina se trouvent les vestiges de l’important sanctuaire oraculaire de Dodone. Parmi ceux-ci, un théâtre monumental.

JOUR 8

Ioannina - Konitsa

Route pour Konitsa, sur les pentes du Pinde. Installation pour 2 nuits à un gros kilomètre du village, en vue du pont de pierre ottoman (XIXe siècle) sur l’Aoos. Le bâtiment de style traditionnel a des entours forestiers touffus. Petits coins de jardin, belle piscine et, à l’intérieur, style rustique-design. Le restaurant fait avec des recettes de toujours des assiettes contemporaines. C’est délicieux et bien servi. Les chambres synthétisent l’esprit maison.

JOUR 9

Konitsa

A voir - Pendant l’Antiquité, la région était un territoire Molosse (des éleveurs qui utilisaient des chiens pour…). Aujourd’hui, Konitsa est une porte du parc national Vikos-Aoos. On trouve là le canyon champion d’Europe de profondeur : les gorges de Vikos, où coule le Voïdomatis. Accroché au rocher, le monastère Notre Dame de la grotte (XVIIe siècle) conserve de riches polychromies. Le cadre naturel est grandiose et la faune et la flore, profuses. Les villages traditionnels de cette contrée (Zagori), maisons de pierres et de lauses serrées autour d’une place où sont une église, une fontaine et un vieux platane, forment une espèce d’archipel montagnard. Ils sont reliés les uns aux autres par tout un réseau de chemins pavés. Pendant la période ottomane, ils furent un refuge du patriotisme grec.

JOUR 10

Konitsa - Kastraki

Route pour Kastraki. Nuit dans une maison du XIXe siècle, rénovée et décorée de façon un peu éclectique, mais sympathique. Le service est ponctuel et aimable. Les imposantes masses de poudingue qui s’élèvent au-dessus de l’hôtel sont ce qui justifie l’arrêt : elles portent la merveille de Thessalie.
Au programme - Les Météores, qui sont six monastères orthodoxes perchés au sommets de hauts pitons isolés. Ils font partie des plus stupéfiantes réalisations architecturales au monde. Les constructions ont commencé au XIVe siècle, on a compté jusqu’à vingt-cinq établissements. Aujourd’hui, il en reste six, dont Grand Météore (moines), fondé par saint Athanase, et Roussanou (moniales), l’un et l’autre ornés de fresques admirables. Ce cénobitisme volant est un témoignage de grande vigueur spirituelle. On monte aux monastères par de petits escaliers creusés dans la roche. Randonnée dans le site avec un guide francophone.

JOUR 11

Kastraki - Vyzitsa

Route pour Vyzitsa. Installation pour 4 nuits dans une altière demeure traditionnelle (XVIIIe siècle). Murs de pierre, encorbellements, lauses : du bel ouvrage. La décoration est à l’avenant, glamour rétro. Les balcons donnent sur la montagne, la mer, de beaux couverts forestiers, le village. On prend ici des petits-déjeuners qui réunissent de savoureux produits régionaux. Le terroir n’est pas une idée en l’air ; à Vyzitsa, c’est une réalité tangible et une valeur contemporaine.

JOURS 12 à 14

Vyzitsa

Vous êtes pour trois jours dans le Pélion, ce grand crochet qui sembler chercher à empêcher les eaux du golfe Pagasétique de couler dans celles du golfe d’Eubée. C’est l’une des plus jolies montagnes de Grèce. D’ailleurs, regardez autour de vous ! Hautes maisons au crépi blanc (Vyzitsa, mais aussi Agios Georgios Nileias, Makrinitsa…) ; vergers de pruniers et de mirabelliers ; versants couverts de hêtres, de chênes, d’érables, de châtaigniers… Partout des chemins partent vers une source, une cascade, une crique. On ne sait où donner de la randonnée. Et la mer et le ciel enveloppent tout cela de bleu. Les plages de la péninsule sont idéales, et pas bien encombrées. Elles sont protégées par des abords sauvages, elles jouxtent des villages de pêcheurs encore bien dans leur jus. On s’y sent bien. On se dit qu’après tout paradis vient du grec paradeisos…

JOUR 15

Vyzitsa - Athènes - vol de retour

Route pour l’aéroport d’Athènes et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

A cheval dans les gorges de Vikos - Konitsa

La randonnée équestre, deux heures accessibles aux cavaliers débutants, suit dans les gorges et leurs entours les anciens chemins d’exploitation. On découvre au pas sûr des chevaux toute une économie rurale aujourd’hui disparue : champs à plantes fourragères, bois de chênes, sentiers d’estive, bergeries… Avec cela, les vues sur le canyon sont spectaculaires et gagnées sans grands efforts. Un guide francophone accompagne les randonneurs montés.
En option - Demi-journée

Rafting à Zagori - Vikos

Le Voïdomatis ne présente pas de grandes difficultés techniques (niveaux 2 et 3) mais une eau limpide et des rives ravissantes. Un vrai bonheur de se laisser emporter par le courant, dans d’excellentes conditions de sécurité, entre le pont d’Aristi et Kleidonia. Une fois la descente effectuée et les éclaboussures essuyées, retour par la route à Aristi, l’un des plus jolis villages de Zagori. Les éléments techniques de l’opération sont pris en charge avec un professionnalisme exact.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de CHF2900 à CHF3600/personne.

Parler de prix fixe lorsque l''on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de CHF3100/personne.
  • Le vol aller-retour pour Athènes sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Le transfert privé pour l’hôtel à l’arrivée
  • La location de voiture de catégorie D, pour 14 jours
  • La nuit à Athènes, en chambre double et petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Naupacte, en chambre double et petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Parga, en chambre double et petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Ioannina, en chambre double et petits-déjeuners
  • Les 2 nuits à Konitsa, en chambre double et petits-déjeuners
  • La nuit à Kastraki, en chambre double et petits-déjeuners
  • Les 4 nuits à Vyzitsa, en chambre double et petits-déjeuners
  • Le demi-journée de découverte d'Athènes dans les pas d'un local francophone, sans itinéraire préconçu et en fonction des goûts de chacun
  • La randonnée dans les Météores avec un accompagnateur local francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1279996
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Grèce