Vous aimerez
  • A contre courant aux beaux jours, remonter la côte dalmate de Dubrovnik au triangle de l’Istrie, entre mer et empires
  • Alterner en douceur îles dalmates et îles du Kvarner, vieilles pierres et étapes insulaires
  • Randonnée privée à Brac, kayak en Istrie, c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, concierge francophone, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Croatie 022 519 12 10

Adriatique trip

La façade occidentale de la Croatie, que borde la mer Adriatique, présente des paysages, des ressources et un héritage artistique variés. Ce voyage, jamais éloigné du bleu de la mer, vous en fait la démonstration. Il commence à Dubrovnik, dont, à l’unisson de l’Unesco, vous déclarerez la vieille ville trésor de l’humanité. Un temps fort, un temps doux : deuxième étape à Bol, sur l’île de Brac. Atmosphère détendue, maquis et, tout de même, patrimoine de valeur. Ici, vos chaussures de randonnée sont vos amies. Nouveau temps fort, Split, où l’Histoire se révèle un vrai jeu de construction, du palais de Dioclétien aux bâtiments administratifs austro-hongrois. Pour qui a plusieurs jours côtoyé la mer et vécu au plein soleil, les cascades d’eau douce et les bois des lacs de Plitvice fo
nt un frais contraste. A partir de là, d’ailleurs les choses changent peu à peu. L’île de Krk peut passer pour la porte du septentrion croate. Temps doux. La mer y scintille toujours, mais quelque chose se ressent qui descend des Alpes. Et voilà l’Istrie, splendide région naturelle et creuset culturel que les splendeurs dalmates font parfois oublier. Et pourtant ! Installé à Bale, entre Rovinj et Pula, vous serez parfaitement à même d’en apprécier les charmes. Dans l’unité de l’Adriatique et du calcaire, vous êtes passé d’un monde à l’autre.

Votre voyage

Pendant la première partie du voyage, vous vous laissez porter d’un point à un autre : transferts en voiture, en hydroglisseur. Sur zone, vélos et transports en commun permettent de réaliser les déplacements. Vous récupérez une voiture de location à Split pour la seconde semaine - Krk, l’île par laquelle vous passez alors, est reliée au continent par un pont. Ainsi allez-vous sans souci du sud au nord de la côte croate. Le réseau routier s’est notablement amélioré. A l’étape, un hôtel toujours bien situé - par rapport à la mer, aux quartiers historiques - et généralement doté d’une piscine, ou d’un sauna, d’un spa. De quoi se délasser, se reposer et recharger les accus. Nous avons inscrit à votre agenda une randonnée vers le sommet de l’Adriatique, Vidova gora, sur l’île de Brac ; une sortie en kayak à la fine pointe de l’Istrie. Si vous le souhaitiez, nous pourrions aussi vous faire explorer les quartiers anciens de Split, l'île de Cres ou les plus beaux domaines agricoles de l’Istrie avec des guides privés francophones. Chemin faisant, un désir non prévu, ou un léger contretemps, peut survenir. Pour un tel cas, vous disposez des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Dubrovnik

Transfert. Installation pour deux nuits dans un établissement moderne. Par de grandes baies, la lumière entre à flots et joue tout le jour avec les tons doux des murs et du mobilier : bis, grège, blanc, bleu, ivoire. Votre chambre ouvre sur un balcon, qui donne sur le large. Elle met à votre disposition un excellent niveau d’équipement. Lequel se retrouve dans les parties et les services communs, avec piscine extérieure, gymnase et spa - bassin intérieur, sauna, trois salles de soin. Les conditions météo autorisent en général que l’on prenne ses repas sur la terrasse. Les chefs de cuisine savent leur répertoire croate et méditerranéen. Et la plage ? Deux minutes de marche. Un peu plus au sud, les sentiers du parc forestier Velika i Mala Petka convient à de jolies balades, à l’ombre.

JOUR 2

Dubrovnik

Le temps et le travail ont gommé les dommages dus à la guerre de Yougoslavie. Avec ses toits de tuiles et ses façades de pierre blanche, la vieille ville a regagné son rang de merveille de l’Adriatique. La ligne de fortification remonte au XIVe siècle. La série Game of Thrones lui a donné une visibilité mondiale. A l’intérieur du périmètre défini par les remparts, les rues sont bordées de façades dont la noblesse ne tient pas au seul sang bleu. Daté du XIVe siècle, le cloître du couvent des franciscains illustre le grand art roman. Petite église Renaissance, le Saint-Sauveur émeut. Collection de styles, le couvent-forteresse des dominicains raconte une longue histoire. A ces édifices majeurs, on ajoute naturellement le musée maritime, l’Umjetnicka Galerija et les plaisirs de la table ou du café turc. Cependant le bonheur de flâner dans les voies de ce vieil urbanisme régulier, partagé entre ombre et lumière, justifierait a soi seul la visite. Et les petites plages de la côte, car Dubrovnik a la mer pour répondant.

JOUR 3

Dubrovnik - île de Brac / Bol

Transfert au port et traversée pour Bol en hydroglisseur. Transfert. Installation pour trois nuits à cinq cents mètres de la plage. Le bâtiment est récent, tout blanc et net. Parties communes, chambres, partout une confortable sobriété. Côté fonctionnalités, l’aménagement correspond tout à fait aux attentes des voyageurs aujourd’hui. Le petit déjeuner se prend sur place, Bol offrant pour les autres repas des possibilités multiples. Dans le petit jardin, une piscine. Laquelle ne préside pas seule au délassement des hôtes : ils ont aussi à leur disposition un sauna. Pour faciliter la découverte du secteur, la maison loue des vélos.

JOUR 4

île de Brac / Bol

Le farniente, le poisson grillé et les activités nautiques ne se refusent pas. Cependant, on peut aussi explorer Brac, ses maquis odorants et ses villages de pierre blanche. En commençant par Bol : l’église des dominicains possède une belle Apothéose de saint Dominique du peintre croate Tripo Kokolja, 1713. A Skrip, les Romains ont extrait du calcaire - pour édifier le palais de Dioclétien à Spalatum / Split, en particulier ; le musée du palais Radojkovic présente de belles pièces antiques, mais documente aussi la vie rurale traditionnelle ; la route vers Nerezisca est des plus pittoresques. A flanc de rocher, l’ancien ermitage de Blaca est un site exceptionnel. Fondé par des ermites franciscains au XVIe siècle, il devint un centre important de culture glagolitique (au IXe siècle, l’alphabet glagolitique a été mis au point par les saints Cyrille et Méthode pour écrire le vieux slave) ; les bâtiments datent des XVIIIe et XIXe siècles. Quant au village de Milna, il possède un joli petit port.

JOUR 5

île de Brac / Bol

Au programme - Randonnée à Vidova gora. Les 778 mètres de Vidova gora en font le sommet de l’Adriatique. De Bol, le dénivelé est d’un peu plus de 700 mètres. Pour des randonneurs, pas de difficulté. Pour les autres, un rude crapahut dans les effluves du maquis, qu’ils seront fiers d’avoir accompli. Une fois sur la crête karstique, on a une vue splendide sur la mer, Bol et ses entours, dont la pointe-plage de Zlatni rat - qu’il fera bon rallier au retour. Bleu, blanc craie, vert sombre, dans une lumière poudrée : on peut s’en mettre plein les yeux assis à une table de l’auberge sommitale. Vous faites l’ascension en compagnie d’un guide anglophone.

JOUR 6

île de Brac / Bol - Split

Transfert au port et traversée pour Split en hydroglisseur. Transfert. Installation pour deux nuits dans le quartier central, mais aussi campagne, de Veli Varos. Ce qui signifie proximité de la vieille ville, et de la plage tout autant. Blanc, bois naturel, ligne claire, salle de bain impeccable, votre chambre a de la tenue et de la légèreté. On s’y sent bien et la disponibilité aimable du personnel contribue à cette atmosphère favorable. Le petit déjeuner joue une carte healthy. Le service de soins corporels et massages est rendu de façon très professionnelle.

JOUR 7

Split

Le vieux Split est né d’un seul ensemble monumental : le palais que l’empereur romain Dioclétien fit édifier à la fin du IIIe siècle pour passer sa retraite au pays. On y trouvait des bâtiments d’habitation, un temple de Jupiter, des thermes, des casernes, etc. L’enceinte du Dioklecijanova palaca rehausse encore aujourd’hui le front de mer. Au Moyen Age, des maisons étant construites à l’intérieur et à l’extérieur, le palais craqua aux jointures et se mua en ville. On transforma le mausolée de l’empereur en église chrétienne (avec un campanile du XIIe siècle et un chœur du XVIIe, c’est désormais la cathédrale Saint-Domnius). Les architectes vénitiens vinrent aussi exercer ici leur métier. Plein de recoins donc, de pierres vénérables, de colonnes, d’arcs, de petites places où boire un marasquin et manger des crêpes. Certifiés Unesco.
En option - La vieille ville de Split avec un guide privé.

JOUR 8

Split - Plitvicka jezera

Prise en compte de la voiture de location et route pour les lacs de Plitvice. Nuit à l’orée du parc. Coquette maison de style traditionnel. Le bois de chêne donne son cachet rustique à l’intérieur. Esprit chalet. Les chambres sont simples, mais équipées complètement - excellente literie. On y dispose d’un espace respectable. Petit déjeuner bio à la salle à manger, ou sur la terrasse lorsque la saison le permet. Le soir, il fait bon boire un verre de vin croate dans le jardin.
L’enchaînement de lacs et de cascades qui est le motif géologique principal du domaine protégé est une splendeur unique en son genre. De denses forêts de hêtres et de sapins se mirent dans les eaux turquoise. Et, du léger Orthétrum bleuissant à l’Ours brun, la faune profite de l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco pour prospérer allègrement. De nombreux chemins sont ouverts aux randonneurs.

JOUR 9

Plitvicka jezera - île de Krk / Baska

Route pour Krk (on y accède par un pont à arches spectaculaire, construit à la fin des années 70 par la société Mostogradnja Belgrade). Installation pour trois nuits à Baska, au sud. L’hôtel se trouve à deux pas de la promenade marine. La plage est toute proche. La maison de famille XIXe a connu un sérieux aggiornamento ; si l’extérieur marque une sage sobriété, dedans la décoration oscille entre pop et smart balkanique. Chambres bien confortables au demeurant. Le restaurant sert une cuisine méditerranéenne sans chichis mais soigneusement faite, et fort agréable sous les pins de la terrasse sur mer. Nombreuses activités à partir de l’hôtel : snorkeling, plongée, canoë, randonnée à pied ou à vélo.

JOURS 10 & 11

île de Krk / Baska

En 1851, dans l’église Sainte-Lucie de Jurandvor près de Baska, eut lieu une découverte importante pour les Croates : une tablette inscrite en glagolitique, datée d’environ 1100, et portant la plus ancienne mention connue du mot croate. L’original est désormais conservé à Zagreb, mais l’église en garde un fac-similé. Le village-même de Baska a du charme à revendre et plusieurs plages de galets où profiter d’une mer transparente. L’arrière-pays offre aux randonneurs un formidable terrain d’action. En roulant jusqu’au bourg de Krk, on peut admirer le château Frankopan, élevé au XIIe siècle, ou l’église Saint-Donat, qui ressemble à un igloo minéral, de même époque. Les vestiges médiévaux ne manquent pas dans l’une des plus vieille cités de l’Adriatique. Pour se mettre à l’ombre, on visite la grotte karstique de Biserujka - bien aménagée pour recevoir les voyageurs cavernicoles. Et puis, il faut goûter aux surlice, les fameuses pâtes de Krk !
En option - Découverte de l’île de Cres.

JOUR 12

île de Krk / Baska - Bale

Route pour Bale. Installation pour trois nuits dans le centre du village. La reprise contemporaine de bâtiments anciens est désormais de rigueur, et le contraste entre structure rustique et déco design. Votre hôtel ne déroge pas à la règle, mais celle-ci produit ici de remarquables effets. Clairement agencées, les chambres fournissent un particulier élégant et pratique. Des salles de bain à la piscine du spa, en passant par le hammam et le sauna, l’eau et la vapeur entretiennent le bien-être physique et moral. Comme le reste, la cuisine fait du neuf avec du traditionnel et l’équilibre ingrédients, technique, héritage se traduit par de fort jolie assiettes. Le gris moelleux de la salle à manger laisse place à l'écru sur la terrasse.

JOUR 13

Bale

Sept kilomètres seulement séparant l’hôtel de la mer, les activités nautiques - snorkeling, plongée, canoë, plage - sont facilement accessibles en version istrienne. Néanmoins, puisque vous vous trouvez dans les terres, voiture, vélo ou cheval peuvent constituer d'agréables alternatives. Commençons par signaler aux paléontologues patentés ou amateurs la présence dans le coin de Histriasaurus, énorme broyeur à végétaux du Crétacé. Avec son noyau annulaire serré autour de l’église paroissiale, Bale donne une image fidèle de ce que furent autrefois les établissements régionaux. La petite église du Saint-Esprit, XVe siècle, a conservé de magnifiques fresques gothiques. En s’éloignant un peu du nid, on découvre bien des choses. L’amphithéâtre de Pula, par exemple, du Ier siècle, où se donnent de nombreux spectacles l’été. L’harmonieuse Rovinj sur son promontoire. Les mosaïques byzantines de la basilique euphrasienne de Porec, VIe siècle, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, etc.
En option - Istrie gourmande.

JOUR 14

Bale

Déjà prévu au programme - Le cap Kamenjak en kayak. Non loin de Pula, le parc paysager du cap Kamenjak protège la pointe méridionale de la péninsule. Chênes verts, pins d’Alep, genévriers, orchidées, pour ne citer qu’eux, sont caractéristiques d’une flore dont le bel état fait plaisir - plusieurs zones classées Natura 2000. Dans l’eau, des herbiers de posidonie abritent une faune diversifiée. L’été, le phoque moine fait son apparition sur certaine plages. Avec un guide instructeur anglophone, on embarque pour une virée de cinq heures le long des falaises, des criques, des grottes. Vous ne passez pas tout ce temps à pagayer, bien sûr, il y a des stops, des plongées avec tuba, des baignades.

JOUR 15

Bale - Pula

Rendu de la voiture à l’aéroport de Pula et vol retour.

A la carte

La vieille ville de Split

Accompagné et informé par un guide francophone privé, vous pénétrez dans un dédale de petites rues aux façades fleuries, de places et de placettes, de soudains arcs romains, de cafés ombreux, d’églises, de pans de remparts, de tours. Les histoires qui vont avec ont autant de bifurcations que la topographie, mais elles racontent plusieurs empires ! Et cet aspect, ajouté à la beauté des pierres et à l’agrément de la vie, donne à la promenade une tout autre dimension.
En option - Deux heures

Découverte de l’île de Cres

A l’ouest de Krk dans la baie de Kvarner, Cres semble avoir conservé intact l’art de vivre traditionnel. Le cadre naturel d’abord est préservé : partout, forêt et maquis sentent la résine, le myrte, la lavande, le romarin, etc. De loin en loin, villages de pêcheurs et d’agriculteurs. Signe de la bonne santé de l’environnement, les abeilles, qui butinent à qui mieux mieux. On ne s’étonne pas de trouver le miel du coin de si riche saveur. Avec un guide privé anglophone, vous visitez les reliefs médiévaux de Cres City et de Beli, un atelier de tisserand et un éco-centre consacré à la sauvegarde du vautour fauve, et vous marchez une heure ou deux sur les sentiers étroits des hauteurs, points de vue 100% Méditerranée à la clé.
En option - Une journée

Istrie gourmande

A juste titre, les habitants d’Istrie sont fiers des produits de leur terroir et de leur savoir-faire culinaire. Cette journée avec un guide francophone privé vous permet d’envisager trois éléments essentiels de la table régionale : la vigne, la truffe blanche et l’olivier. On commence par le chai d’un vigneron, qui vous briefe sur les cépages blancs - malvoisie, chardonnay, pinot - et rouges - teran, refosk, merlot, cabernet sauvignon. Puis vous sert. Ensuite, balade en forêt à la suite d’un chien truffier et de son propriétaire. Que la quête ait abouti ou pas, elle est suivie d’une dégustation autour du fameux champignon, Tuber magnatum. Enfin, un producteur d’huile d’olive vous initie à un travail plus subtil qu’on l’imagine peut-être. Après cela, vous aborderez en connaisseur la carte des restaurants.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de CHF3700 à CHF4400/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de CHF3800/personne.
  • Le vol pour Dubrovnik et retour de Pula
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Les transferts, privés
  • La traversée Dubrovnik / Bol en hydroglisseur
  • La traversée Bol / Split en hydroglisseur
  • A Split, la location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie A / C
  • Les 2 nuits à Dubrovnik, en chambre double vue mer, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Bol, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Split, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Plitvicka jezera, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Baska, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Bale, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Bol : la randonnée à Vidova gora, guide privé anglophone
  • Bale : la découverte du cap Kamenjak en kayak, guide privé anglophone
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1505507
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure